Références rurales

cropped-20151119_132402.jpg

« Une nouvelle école maternelle pour la commune de MONTREUIL-SUR-ILLE »

Mission: 2015/2017 – Étude de contrat d’Objectifs Développement Durable.

Équipe: Atelier LG (mandataire), Atelier INEX (paysagiste), Marielle GROSSMANN (programmiste), COFITEC Ingénierie (économiste de la construction).

En 2016, la commune de MONTREUIL-SUR-ILLE (35) souhaitait être accompagnée dans son projet de nouvelle école. L’école actuelle étant vétuste, plusieurs questions se posaient sur son devenir. Faut-il garder l’école actuelle et la réhabiliter? Où construire sur la commune la nouvelle école? Les capacités financières de la commune sont-elles suffisantes pour réaliser le projet?

Les questions étant très ouvertes, d’un commun accord avec la mairie et les bureaux d’études associés pour cette mission, nous avons procédé par étape.

Dans un premier temps nous avons réalisé:

  • les diagnostics techniques des bâtisses existantes de l’école
  • une analyse urbaine et paysagère prospective à l’échelle de l’ensemble du bourg, permettant d’identifier les principaux enjeux de renouvellement urbain.

Suite à ce premier travail de reconnaissance du territoire, nous avons identifiés plusieurs secteurs potentiels pouvant accueillir le projet d’école. Différentes actions et temps de rencontres, d’échanges ont pu être dès lors organisés: visite de projet d’écoles neuves et réhabilitées faisant références, ateliers participatifs auprès des habitants et usagers sur inscription (parents, enseignants, riverains…).

En parallèle, la mairie a pu déterminer et s’assurer de l’enveloppe financière disponible pour ce projet.

Le choix du site a été retenu et validé au début de l’année 2017. Il s’est porté sur la construction d’une école maternelle au cœur de l’îlot près de l’église, dans le prolongement de l’école actuelle.

A partir de cette décision, des expertises complémentaires ont été réalisées : études hydrauliques, études de sol, zones humides. Par la suite, la mairie a pu s’engager dans une phase de négociation du foncier nécessaire pour la réalisation du projet.

Un concours de maîtrise d’œuvre a été lancé cet été. Trois équipes d’architectes ont été retenues et invitées à concourir. Le choix du lauréat est prévu fin octobre/début novembre 2017.



DSCN3112

« MELLE, la commune aux mille jardins »

Mission: 2016/2017 – CODD/ Réactualisation d’une programmation urbaine de revitalisation.

Équipe: Atelier LG (mandataire), Agnès BOCHET(paysagiste), ECR Environnement (VRD).

Le bourg de Mellé est un charmant village perché, dans un paysage bocager proche de Fougère, qui présente un fort caractère patrimonial.

La commune s’est lancée depuis plusieurs années dans des démarches de revitalisation en développant des projets en liens avec le développement durable et en amorçant une réhabilitation progressive des logements anciens en cœur de bourg.

En 2013, elle a bénéficié d’une démarche expérimentale de « revitalisation des centres-bourgs, et d’une étude stratégique de référentiel foncier et immobilier et projet d’aménagement.

Le changement d’équipe municipale, les difficultés de maîtrise du foncier, en dépit d’un précieux accompagnement de l’EPFB, toutes ces raisons ont amené la commune a réactualiser la programmation initiale de leur étude de CODD réalisée en 2013.

Le secteur prioritaire a nécessité une réinterrogation de la programmation de logements neufs, au profit d’un projet de valorisation du cœur d’îlot potager, et d’une réhabilitation progressive des logements existants.

A ce premier secteur s’est ajouté un second près de l’église, avec différents enjeux propre au lieu: valorisation du patrimoine, d’un lieu d’exposition public, d’un ensemble de jardins …

Le contexte humain tendu autour de l’étude, a nécessité la mise en place de plusieurs temps d’échange, de communication et de concertation :

– rencontres et échanges avec chacun des voisins de l’îlot des jardins

– ouverture d’une « boutique » éphémère, le temps de l’étude, dans une des anciennes vitrines du bourg.

– animation de rendez-vous hebdomadaire (mercredi), atelier de maquette pop-up pour les enfants, café-souvenir avec les anciens du bourg autour de photos et cartes postales anciennes, exposition des éléments de l’étude.

Par la suite, la commune a choisi deux agences d’architecture, pour la réhabilitation/extension de deux logements existants sur chacun des secteurs prioritaires: agence Claire BODENEZ et Nicolas LASALLE, et l’agence Claire DUPRIEZ. Ces choix ont permis de mettre au cœur du projet de revitalisation du bourg, la qualité architecturale.



DSCN1293

«Conforter les pôles culturels, sportifs et scolaires de PARIGNE»

Mission: 2016 – CODD/Étude de recomposition/couture urbaine.

Équipe: Atelier LG (mandataire), Atelier INEX (paysagiste), ECR Environnement (bureau VRD).

La commune souhaitait être accompagnée dans ses réflexions d’amélioration des espaces publics, et sur le devenir de plusieurs équipements:

– approche générale et propositions d’actions à mettre en place sur les déplacements doux dans le bourg.

– orientations d’aménagement sur les abords de l’école (parking, jardin public, accès…).

– renouvellement urbain près de la médiathèque, avec une extension de la salle des fêtes et l’aménagement du jardin de l’ancien presbytère.

– orientations d’aménagement sur les entrées Sud du bourg.



Sans titre-2 copie

« St AUBIN DU CORMIER, révéler un parc urbain »

Mission: 2015/2016 – Étude de recomposition/couture urbaine.

Équipe: Atelier INEX (paysagiste – mandataire), Atelier LG (mandataire), ARTELIA (bureau VRD).

L’objectif de l’étude était de recomposer un parc urbain dans le bourg. Au cœur du projet, plusieurs enjeux :

– d’articulations urbaines entre deux établissements scolaires.

– préservation et valorisation d’un parc urbain patrimonial.

– développement de la trame des itinéraires doux, et préservation du caractère piéton du parc, de tout trafic routier.

Durant le temps de l’étude, un travail de concertation a été mené :

– un questionnaire sur l’usage et les pratiques des lieux a été distribué,

– plusieurs rencontres et échanges avec les usagers des lieux

– animation d’une soirée d’atelier participatif, sous forme de table ronde.



entrée place 23 09 2016 copie

« Réinventer un centre-bourg pour SAINT CAST LE GUILDO»

Mission: 2014/2015 – CODD/étude de re-composition urbaine.

Équipe: URBEA (mandataire), Atelier LG, Michel COLLIN (paysagiste), CERCIA Consultant, ECR Environnement (bureau VRD).

Recomposition d’un nouveau centre, avec la programmation d’un pôle petite enfance, le réaménagement de la place de la mairie avec la création d’une halle.

Les propositions d’orientation font la part belle aux cheminements doux et aux cadrages et vues sur le paysage de vallon et sur les vues lointaines sur le littoral.

Le projet prévoit en parallèle du renouvellement urbain le développement à long terme, d’un nouveau quartier dans le vallon en direction de l’église.



chauvigne

«Réinvestir le patrimoine à CHAUVIGNE »

Mission: 2014/2015 – CODD/étude de programmation architecturale- Orientations d’aménagement –

Équipe: Atelier LG, COFITEC Ingénierie (Économiste de la construction)

La commune de CHAUVIGNE suite à un précédent CODD, venait de réaliser le réaménagement des espaces publics de son centre-bourg. La mairie a souhaité mener avec ce second CODD, une expertise et une réflexion programmatique sur l’ensemble de ses équipements, bâtisses, et certains logements ou commerces du bourg, soit environ une douzaine de bâtiments : mairie/cantine, ateliers techniques, anciens presbytère, école/cantine, salles des fêtes…

La phase diagnostic s’est construite en croisant plusieurs expertises : un diagnostic technique réalisé par le bureau COFITEC Ingénierie, des relevés sommaires par l’architecte Carole NORDEZ, une analyse urbaine et fonctionnelle et des entretiens individuelles avec les habitants/usagers réalisés par l’atelier LG.

Deux îlots prioritaires ont émergé sur le centre-bourg. L’îlot de l’église/école a bénéficié de plusieurs propositions de scénarios allant de l’aménagement des espaces extérieurs, jusqu’aux potentielles extensions de l’école.

Les principales orientations retenues sont :

– le déplacement de la mairie dans le bâtiment de l’ancien presbytère, avec construction d’une extension et l’aménagement des abords, de son jardin en nouveau espace public.

– faisabilité d’une extension de l’école côté cour de récréation. Possibilité d’extension et d’aménagement d’une nouvelle cantine sous réserve de l’acquisition d’un ancien restaurant mitoyen de l’école.

– transformation de l’ancienne mairie en petite salle des fêtes et gîte à louer.

– réhabilitation et extension de la salle des fêtes.

Les travaux sur l’ancien presbytère ont été réalisés courant de l’année 2016/2017. Les travaux sur la salle des fêtes sont prévus pour 2018.



ploubazlanec

«Réinvestir une rue vitrine à PLOUBAZLANEC »

Mission: 2014/2015 – étude de revitalisation centres-bourgs.

Équipe: URBEA (mandataire), Atelier LG, COFITEC Ingénierie (Économiste de la construction), Michel COLLIN (paysagiste), CERCIA Consultant.

Ploubazlanec est une commune littorale proche de la ville de PAIMPOL (22). Accompagnée par l’EPFB, la mairie a souhaité mener une réflexion programmatique sur le devenir de son bourg ancien en perte d’attractivité. La structure du bourg s’apparente à celui d’une bourg/rue, très passant, qui comporte plusieurs anciennes vitrines et logements vacants.

Après un premier temps de diagnostic sur l’ensemble du bourg, un périmètre prioritaire a été identifié. Ce secteur comprend un tissu urbain dense, ancien, présentant une façade urbaine en continue sur rue, et des arrières de parcelles/jardins aux formes complexes et imbriquées.

Le front bâti dispose en RDC de vitrines, d’anciennes boutiques/commerces non occupés jusqu’à ce jour. Ces façades de commerces renvoie une image très négative du bourg et ne participent pas à son attractivité.

L’étude a permis d’identifier les secteurs prioritaires, et d’établir une stratégie d’interventions et d’actions à mener, notamment en terme de maîtrise foncière. Plusieurs orientations d’aménagement ont été déclinées telles que :

– aménagement du cœur d’îlot en jardin public.

– installation de traverses/sentes piétonnes, avec pour fil conducteur la présence d’un réseau de murets en pierre anciens, élément identifié dans le bourg comme caractéristique propre au bourg de PLOUBAZLANEC.

– curetage du tissu urbain, et toilettage des façades principales afin de révéler les principales bâtisses patrimoniales.



st hilaires des landes1

«Un nouveau centre-bourg pour St HILAIRES des LANDES »

Mission: 2013 – CODD/étude de revitalisation

Équipe: Atelier LG (mandataire), GUIMART ET PIERROT (bureau VRD et paysagiste DPLG), COFITEC Ingénierie (économiste de la construction)

La mairie de ST HILAIRES des LANDES a souhaité mener une réflexion sur plusieurs de ses bâtiments communaux, et sur les orientations d’aménagement pour deux secteurs du centre-bourg :

– le plateau sportif sur l’entrée Est du bourg, avec l’aménagement des abords du terrain de football, la démolition/construction de nouveaux vestiaires, et l’aménagement d’un parking planté.

– les abords de l’église et de la mairie, avec notamment, une proposition d’aménagement du parvis, du jardin public sur l’arrière, deux poches de parking, et l’aménagement d’une section de la départementale traversant le centre bourg. Un de principaux objectif était d’atténuer le caractère trop routier du cœur de bourg.

Les équipements mis à l’étude sont :

– le bâtiment ancien abritant la mairie, comportant une petite salle des fêtes en RDC et des logements locatifs sociaux aux étages. Les scénarios proposés se sont centrées sur les possibilités d’aménagement intérieurs et les extensions.

– l’école, avec les bâtiments de l’ancienne mairie, afin d’étudier les possibilités d’extensions et d’évolutions des locaux.

Au cours de l’étude, le travail de connaissance t de reconnaissance du terrain, a été enrichi de rencontres et d’entretiens individuels avec un panel d’habitants.



st etienne en cogles 1

«ST ETIENNE EN COGLES et sa collection de vitrines anciennes »

Mission: 2013 – CODD/étude de revitalisation

Équipe: Atelier LG (mandataire), GUIMART ET PIERROT (bureau VRD et paysagiste DPLG), COFITEC Ingénierie (économiste de la construction)

En 2013, la commune de ST ETIENNE EN COGLES a souhaité lancer une étude programmatique sur :

– le devenir de plusieurs bâtiments publics.

– sur l’aménagement de l’entrée Est en venant de l’échangeur de l’A84.

– le cœur de bourg avec une réflexion sur un îlot au Nord de l’église.

Cette réflexion s’est réalisée dans le cadre d’un contrat d’objectifs Développement Durable, accompagnée par la communauté de communes du Pays du Coglais. L’étude s’est déroulée en trois temps : diagnostic, scénarios, et conception de fiches actions.

Pour chacun des équipements, une analyse technique, architecturale, urbaine et paysagère a été réalisée. Par la suite des propositions de programmation ont été faites, permettant d’envisager le devenir des bâtisses mise à l’étude : réhabilitation, vente, transformation sur la base de scénarios esquissés.

Des échanges avec les habitants ont permis de compléter la connaissance des lieux et des usages. Ces rencontres ont permis, en autre, de mettre en avant une des principales richesse patrimoniale du cœur de bourg, une collection d’anciennes vitrines. Un prospectus de sensibilisation à ce petit patrimoine à été réalisé et mis à disposition des habitants en mairie.

L’atelier LG a créer un blog dédié à l’étude, lieu d’échange et d’information durant tout le déroulé de l’étude.



ile de batz

«Nouveau hameau à l’ILE DE BATZ »

Mission: 2011

Équipe: Michel COLLIN (paysagiste DPLG), Atelier LG

L’étude demandée consistait à analyser et retranscrire les conditions viables tant du point de vu urbain, paysager, architectural, pour la constitution d’un nouveau hameau situé à l’Ouest de l’île. L’étude a eu lieu en complément des études préalables d’urbanisme du PLU. Dans un premier temps, nous avons effectué une analyse de site, accompagnée d’une lecture des logiques de compositions urbaines et rurales de l’île.

Dans un second temps, nous avons soumis deux scénarios développant des densités et caractéristiques urbaines bien différentes. Puis, selon le scénarios retenu nous avons rédigé une synthèse de prescriptions et d’orientations intégrées aux pièces du PLU.